Lieu de rassemblement de l'armée "Les Griffes de l'Occident". (En relation avec le jeu Native Kingdoms)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  Remise de galons, adieux de la Connétable.

Aller en bas 
AuteurMessage
Vinou

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 578

MessageSujet: Remise de galons, adieux de la Connétable.   Ven 4 Fév - 17:57

Gadzelle a écrit:
Une boîte qui faisait delingue delingue à la main, seule, droite comme un I au milieu du réfectoire, Gadzelle attendait tout le monde.
Elle devait terminer l'intégration des dernières recrues, et son temps arrivant à sa fin... Faire ses adieux à tous, malheureusement ou heureusement, selon les points de vue.

Derrière elle, quelques tables et chaises en bois pour accueillir tout le monde.

Optat a écrit:
Le bruit avait couru. La nouvelle aussi incroyable que soudaine s'était répandue dans la caserne en moins de temps qu'il ne faut à une fiente de pigeon pour atteindre sa cible : on pouvait boire un coup à l'œil dans la taverne de la caserne.

Hello la compagnie. Je suis un tout petit peu en avance, mais c'est pour la bonne cause, hein..
Bon y paraît que not' connétable s'en va ce ouikainde . C'est vachement coule de sa part de nous offrir collation et rafraîchissements.


Puis apercevant la future ex titulaire du poste, il ajusta son pourpoint un peu défraichi, se moucha soigneusement dans la dentelle crasseuse de sa manche et fit son plus beau sourire édenté.

S'cusez ma'ame la connétable, je ne vous avais point vu et je me croyais seul.
V'la que je suis venu pour vérifier que les tables étaient bien dressées et les fûts bien en perce.

Maintenant que ch'uis là, voulez vous que je goûte la fraicheur de ce qui nous est servi ? Bien entendu c'est pour assurer la bonne tenue de la sauterie euh.. de ce bel adieu qui se profile, hein.. Vous m'connaissez, toujours volontaire pour les missions à risque. Et pis faut se désaltérer avant les discours, sinon les chicots des soldats sentent la morue pas fraîche. C'est pas bon la morue pas fraîche, même avec les champignons. Et pourtant les champignons c'est bon !

Le vieux ne pouvait s'empêcher de jeter des regard concupiscents sur les victuailles qui couvraient les tables. Ses moustaches en frisaient de bonheur rien qu'en songeant aux délices exposés, le tout offert. Ça le mettait en transe et sa carcasse vibrait de haut en bas. Un spectacle assurément.

groch a écrit:
arriva a la porte du réfectoire et ouvra

bonjour Connetable, Nous allons vous manquer. Je vais devoir trouver de nouveaux correspondants maintenant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vinou

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 578

MessageSujet: Re: Remise de galons, adieux de la Connétable.   Ven 4 Fév - 18:00

ricki2428 a écrit:
aurevoir, ce fut un plaisir de vous connaitre

Goddefroy a écrit:
La jeune recrue finissait son tour de garde avant de se pointer au réféctoire, la connétable s'en aller .. Emotions garanties ?
Nan nan nan ! que des soldats ici , des vrais ! Il était presque le premier , han ils se sont tous cachés , il se dirigea vers l'avant du reféctoire et fit un petit coucou discret à son amie la Menthe ..


Alors Gadzelle , ça y est tu t'en vas ? C'est si triste ..

Il s'asseoit sur un banc près d'un homme qu'il ne connaissait point .. mettant ses coudes sur la table pour poser sa tête sur l'une des peaumes de sa main ..

Gadzelle , une fois la cérémonie d'adieux , je t'attend dans l'arène un petit combat avant que tu partes ..

Aleen a écrit:
La nouvelle était tombée, c'était le cas de le dire, Aleen attendait bien gentiment les ordres, lorsqu'un volatile se posa sur sa tête et lâcha un parchemin.

Alors voila ! la Connétable s'en allait ! Ce fut comme un coup de poing que la jeune femme reçu à l'estomac ! C'est qu'elle l'aimait bien sa connétable, toujours à l'écoute et disponible..... Pourquoi une telle décision ?

Très troublée par cette décision, Aleen arriva au réfectoire, Elle n'était pas la première ni la dernière non plus, il y avait le Lieutenant Groch, l'Ambassadeur Goddefroy et un soldat qu'elle ne connaissait pas, elle les salua et se dirigea vers Gadzelle, se mit au garde à vous


Mes respects Connétable ! je suis profondément attristée de votre départ, sachez que j'ai apprécié d'être sous votre commandement et espère que votre remplaçant - te- sera aussi dynamique que vous le fûtes. J'ai une requête à vous faire

Elle lui sourit , prit un air mutin

La...la....chèvre... vous vous souvenez.... vous pouvez la gracier ? Josselyn et moi .... l'avons cachée mais la pauvre biquette à besoin d'air frais et de bonne pâture



BenDuguesclin a écrit:
BenDuguesclin se rendit un peu tristement à l'invitation de Gadzelle. Les au-revoir n'était pas sa tasse de thé. D'habitude, il aurait évité cette cérémonie, se réfugiant au bord d'un quelquonque ruisseau pour pêcher. Mais Gadzelle avait fait un super boulot en très peu de temps. Il voulait lui dire merci et lui témoigner son amitié en ce moment particulier. Il en profita pour saluer le soldat Aleen et asséner une magnifique tape dans le dos à ce vieux grognard d'Optat.

invocud a écrit:
Un oiseau de malheur avait apporté une bien triste nouvelle. La Connetable partait. Invocud marcha d'un pas lent vers le lieu de RDV, elle avait le coeur serrée. Elle avait appris a apprécier la Connetable Gadzelle, et elle lui était reconnaissante de lui avoir fait confiance. Aujourd'hui elle devait partir. Triste décision !

Elle vue plusieurs personnes, cela lui réchauffa le coeur, tant de monde. Elle salua avant d'entrer et se dirigea vers la Connetable.
D'un ton, tremblant, elle put dire que :
Connetable Gadzelle, pourquoi ? pourquoi partez-vous ? vous nous abandonnez !
Qui va donc pouvoir vous succéder aussi bien que vous-même ? Qu'allez vous faire sans nous ?


Tentant de se ressaisir, elle se dirigea vers Aleen, non loin, qui semblait tout aussi affectée.
Ah, Aleen, c'est toujours les meilleurs qui s'en vont, y'a pas de justice moi j'dis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vinou

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 578

MessageSujet: Re: Remise de galons, adieux de la Connétable.   Ven 4 Fév - 18:02

Aleen a écrit:
Une chappe de tristesse et d'incompréhension semblait se poser sur les épaules de bon nombre de soldats, le Sénéchal Benduguesclin semblait très affecté, il fit un léger signe de tête en direction d'Aleen, puis Invocud elle aussi semblait avoir le moral au fond de ses chausses

Ah, Aleen, c'est toujours les meilleurs qui s'en vont, y'a pas de justice moi j'dis.

Aleen lui sourit

Non en effet, je crois que notre Connétable en a eu assez de se battre contre des moulins, elle doit être découragée et je la comprends

elle baissa la voix j'ai envoyé ma lettre de démission hier,


(édité pour correction d'une faute)

invocud a écrit:
Aux mots d'Aleen, elle ne put que se laisser aller.

Que, quoooiiiiii ! mais c'est une mutinerie !
Pourquoi ?
Ah,non pas vous soldat. Quelle est cette histoire ?
Le comté perd ses meilleurs hommes et femmes.
Non, non, non, vous ne pouvez pas. Allons, pourquoi nous quitter ?

Hiancy a écrit:
Hiancy avait reçu un pigeon qui ne lui apporta pas la plus joyeuse des nouvelles. La Connétable s'en allait..Hiancy ne comprenait pas trop pour quelle raison exactement. C'est le coeur bien en miettes qu'elle se rendit au réfectoire, afin de faire ses adieux à Gadzelle. Rendue sur place, elle remarqua qu'il y avait un bon nombre de soldats déjà présents. Ils semblaient tous attristés du départ de la Connétable. Hiancy se dirigea vers celle-ci. Elle fit le salut militaire.

Mes respects Connétable. Sachez que votre départ m'attriste beaucoup et que jamais je n'oublierai tous les efforts que vous avez déployés dans cette caserne. Sans vous, rien ne sera pareil je vous assure. Quoi que vous fassiez prochainement, je vous souhaite une bonne continuation.

Elle lui fit un sourire et s'assit à la table avec tous les autres soldats. Elle les salua d'un signe de tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vinou

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 578

MessageSujet: Re: Remise de galons, adieux de la Connétable.   Ven 4 Fév - 18:04

schumif1 a écrit:
Schumi avait reçu missive d'une invitation un peu spécial, celui du connétable qui finnissait son mandat. Il s'avança en saluant ceux qu'il croisait, s'approchant de gad.

Alors gad ça y est la fin du mandat approche, en tout cas bon boulot, mais je suis sur qu'on se recroisera.

si tu t'ennuie j'ai du boulot pour toi Very Happy
Wink

*la regardant en riant*

Bon c'est pas tout , mais ces ou qu'on boit

Glakdatagul a écrit:
Glak arriva à une drôle de réception, c'est qu'on avait pas l'habitude de fêter quelque chose qui au final n'était guère joyeux. Et puis d'où vient cette idée qu'il faut boire et ripailler que dans des moments exceptionnels? Un le matin pour se mettre de bonne humeur, et un le soir pour se détendre, voilà qui était sein.

Je ne sais pas quoi dire, je me souviens des moments où vous m'engueuliez parce que je faisais pas bien les choses ou que je ne savais pas compter, quand vous me tapiez sur les doigts et que vous colliez une barre de fer chauffé à blanc pour me forcer à m'activer... ça n'a jamais réussi, alors pour moi c'était plus un témoignage d'affection.

Sinon j'étais très comptant d'être avec vous surtout quand vous arrêtiez de me tirer dessus avec la baliste. Je pense que vous me manquerez.

Sinon je peux boire maintenant?

Sir alexie a écrit:
Bonjour Connetable, jetait très content de vous avoir connu..

Confucius a écrit:
Confucius entra un peu attristé par le contenu du message: la connétable allait les quitter et un autre prendrait sa place. Confucius balaya du regard la salle et vit qu'il y avait déjà du monde. Il salua ses supérieurs et prit place aux côtés de ses camarades et attendit la suite...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vinou

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 578

MessageSujet: Re: Remise de galons, adieux de la Connétable.   Ven 4 Fév - 18:06

Elle n'aimait pas ce genre de missive, non pas du tout. Surtout qu'elle avait vraiment apprécié travailler avec la brune à la caserne. Certains trouveraient bien des choses à redire sur leur travail respectif, il y aurait toujours des mécontents, la vie était ainsi faite et le Royaume de dérogeait pas à la règle.

Tandis qu'elle s'avançait vers le réfectoire, Vinou réfléchissait, elle aussi avait une annonce à faire, elle n'avait pas pensé la faire lors d'une fête, pourquoi ? Parce que l'idée ne lui était tout simplement pas venue. Plus elle y pensait, plus elle se disait "pourquoi ne pas la faire en même temps ?" Faire d'une pierre deux coups, cela passerait probablement plus facilement.

Elle franchit les portes de ce lieu qu'elle n'avait pas beaucoup fréquenté auparavant, elle resta un moment silencieuse à observer autour d'elle, le regard las probablement teint d'une profonde tristesse mais aussi de fierté car il ne fallait pas oublier qu'ils étaient présent pour faire des "adieux" mais également pour remettre des galons à des recrues qui l'avaient toutes et tous mérités.


Gadz, j'ai été plus que contente de travailler avec toi. Depuis mes débuts en tant que Capitaine, j'avais enfin l'impression de faire un vrai travail d'équipe. Que ce soit avec toi en tant que Connétable mais aussi avec le Major Général, le Premier Lieutenant, les Lieutenants et tous les membres de nos forces armées.

Tu auras été le souffle nouveau qui commençait sérieusement à manquer en ces lieux, tu as montré ce qu'être connétable signifie, je te remercie sincèrement de m'avoir prouvé qu'un connétable n'est pas d'aucune utilité comme j'ai pu l'entendre et j'avoue le penser parfois, avant. Merci pour ton travail et ton implication.


La noiraude se tourna vers le reste de l'assemblée, prit une profonde inspiration, son éternel sourire aux lèvres tremblant légèrement. Elle avait le cœur lourd, lourd de ce qu'elle allait, devait annoncer, lourd de ce qu'elle avait prévu de faire lorsqu'elle serait libérée, déjà serré de ce qu'il allait se passer dans les jours à venir.

Non, elle ne pleurait pas, elle faiblirait pas, elle ne faillirait pas, elle se l'était promis, elle l'avait juré, elle resterait digne, la tête droite et les épaules hautes, elle n'avait pas à rougir de ces mois passés aux commandes des forces armées du Comté. Pour une fois elle se comporterait totalement en militaire. La voix maitrisée parfaitement, elle laissa ses prunelles azurées que le temps et la vie avaient un peu assombries se poser sur les personnes présentes.


Je profites de ce moment pour faire une annonce également, j'espère que Gadzelle ne m'en voudra pas trop de le faire maintenant. Au bout de trois mandats en tant que Capitaine des forces armées de notre Comté et plus de deux ans comme membres de celles-ci, je peux vous dire que je suis fière d'avoir servi à vos côtés. Fière de vous avoir eu comme sœurs et frères d'armes. Fière d'avoir pu compter sur vous tous et toutes, d'avoir pu quitter mon village et mon Comté la conscience tranquille afin de défendre ailleurs tout en sachant que chacun d'entre vous serait là pour le Périgord-Angoumois et ses villes.

Être militaire n'est pas toujours facile, il faut savoir quitter sa famille, ses amis, son foyer lorsqu'on nous appelle ailleurs. Il faut savoir faire preuve de patience, de volonté, de courage, d'abnégation. Les habitants du Périgord-Angoumois n'ont probablement pas conscience de tous les sacrifices que vous, que nous avons à faire. Pour cela et bien plus encore, je vous remercie tous de votre présence et de votre implication en ces lieux.


Le plus dur pour la jeune femme restait à venir, elle fit un temps d'arrêt, prit le temps d'inspirer profondément et d'expirer lentement une ou deux fois avant de poursuivre.

Je vous annonce que c'est aujourd'hui que se finit mon mandat de Capitaine. D'ici deux à trois jours, un nouveau Capitaine sera désigné par le Comte reconnu au sein du Conseil Comtal. D'ici-là, je continuerai à assurer mes fonctions et ensuite, je demanderai l'autorisation de prendre congé de nos forces armées et quitterai plus que probablement définitivement ce Comté qui me fut si cher pendant de longues années.

Vous êtes la relève, vous êtes l'avenir de ces lieux, vous êtes le Périgord-Angoumois dans toute sa richesse, vous resterez tous et toutes dans mon cœur et dans un coin de ma tête.


Elle n'avait pas grand chose d'autre de plus à dire, elle se mit au garde à vous, droite, le visage impassible, salua et se mit en retrait, laissant la place aux successeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vinou

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 578

MessageSujet: Re: Remise de galons, adieux de la Connétable.   Ven 4 Fév - 18:10

Fenech a écrit:
Fenech était entrée dans la salle pendant le discours du capitaine. Elle s'était faite toute petite dans son coin.

Elle était abasourdie par ces 2 départs ! ...... Deux femmes de grande valeur qui quittaient leur poste ! ..... quel dommage .......

C'est le coeur gros qu'elle se saisi d'une timbale de vin qu'on lui tendait mais elle sentait bien que personne n'avais envie de faire la fête.



Optat a écrit:
La vigoureuse bourrade du vicomte de Biron n'était pas une tape de.. heu.. de gamin ! Le soldat qui avait déjà le nez dans son gobelet avala de travers et son visage fut inondé de vin de Bergerac. En essayant de garder le précieux liquide, le vieux soldat parti en avant et s'affala de tout son long devant la connétable encore en titre pour quelques heures !

Relevant péniblement la tête qui avait pris les coups de bâtons dans l'arène, il balbutia :

M'enfin vicomte ! Tu ne sens plus ta force ?
Hann ! S'cuse moi ma connétable. Mais voici tes désirs profonds exhaussés. Je suis totalement à tes pieds et mon museau vient baiser la pointe de tes bottes.
Bon d'accord elles ne sentent pas la roses tes bottes, hein.. Faudrait voir à les cirer un peu de temps en temps, paske là.. ça daube franchement le plancher des écuries. Heureusement je suis efficacement immunisé contre les mauvaises odeurs par ma ration d'ail quotidienne et les petites claques, au moins j'ai l'haleine fraîche.. Quoi ? Hein comment ? je ne comprends pas cette moue dubitative.


Avisant son étrange position,
V'la-t-y pas que je me prosterne devant un(e) gradé(e). Pauvre de moi, ahhh vieillesse ennemie ! Que n'ai-je vécu pour voir la Gadzelle de bas en haut.
Wué, en fait je ne regrette pas non plus hein.

Bon bah j'va me resservir, avec ta permission œuf corse.


Joignant le geste à la parole, le vieux briscard avisa une bouteille encore raisonnablement pleine et entreprit de combler le manque à boire de sa chute.
Dans son for intérieur, il se disait qu'en faisant le joli cœur devant la capitaine, également sur le départ, il aurait peut être droit à un peu rab de ce joli pâté de campagne qui accompagnait si merveilleusement le nectar local. Il entreprit donc de réfléchir à un compliment bien tourné lui assurant la pitance.
Comme quoi la rotation des chefs, ça pouvait avoir du bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vinou

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 578

MessageSujet: Re: Remise de galons, adieux de la Connétable.   Dim 6 Fév - 17:16

rod31 a écrit:
avec les élections comtale qui approchent, le Major General Rod31 savait que ce jour allait bientot arriver, le Connétable et le Capitaine allaient quitter leurs fonctions.
Mais il regrette déja ces deux femmes de têtes qui ne s'en laissaient pas conter et savaient remuer les troupes.

S'adressant à Vinou et Gadzelle, il ne voulait pas faire discours, mais profiter de la présence de nombreux soldats pour montrer que l'Etat Major est une équipe unie qui a oeuvrer pour la reussite de la fusion COPA-GT

Gadzelle , je lève mon verre à votre fougue, qui a pu en deranger certains, mais qui a apporté du mouvement à nos garnisons.. même si des fois vous alliez au delà de vos responsabilités, vous avez su souffler ce vent de renouveau necessaire à notre organisation
(il se souvenait de la tornade qui a déboulé dans les garnisons). A l'Etat major, nous avons fait du bon boulot ensemble, tout n'est pas parfait ni terminé , mais le premier pas de la reussite de la fusion a été fait.

Capitaine Vinou, je suis heureux d'avoir servi sous vos ordres pour mener à bien cette fusion. j'ai apprécié aussi le fait que au fur et à mesure que nous nous connaissions , vous nous laissiez exprimer nos idées et mener des initiatives avec Gadzelle.

Rod31 rendit le salut à Vinou


groch a écrit:
Groch avait déjà eu connaissance de ces décisions mais aujourd'hui ce fut un choc tout de même, s'approchant des 2 démissionnaires

Comme vous ne serez plus des notres d'ici peu, j'en profite pour..... joignant le geste, il attrapa par le cou les 2 femmes et les embrassa chaleureusement

J'invite l'assemblée masculine surtout à faire de même pour les remercier un clin d'oeil accompagna ses dires en direction des 2 protagonistes

Gadzelle a écrit:
Gadzelle était heureuse, du monde arrivait et pas uniquement les recrues pour obtenir leurs nouveaux galons.
Dans l'ordre, elle saluait les entrants.


Bonjour Optat ! A ton avis, pourquoi j'ai donné rendez vous à tous dans le réfectoire ?
Elle hésitait... L'autoriser à se bâfrer et il ne suivrait rien de ce uqi se passerait... Ou le contraindre à la diète et la sobriété et on l'entendrait râler pendant une bonne demi heure. L'arrivée de Groch la sauva d'une décision difficile.
Patience Optat, patience...

Bonjour Groch ! Je serai toujours disponible si vous souhaitez m'envoyer des pigeons... Malheureusement pour moi je ne pourrai plus vous tyranniser en toute impunité !

Ricki ! J'attends toujours vos réponses ! Vous restez une recrue tant que je ne les ai pas reçues.


Puis un ami depuis avant la caserne... Goddefroy.
Godd... Mon ami, oui je m'en vais, fin du mandat comme tu le sais. Pour le combat, volontiers ! Tu n'as pas peur de te faire rosser ? Je n'ai pas toujours travailler derrière un bureau à remplir des papiers, tu le sais !

Et voilà... Aleen entrait. Le quatuor de tous les crimes, elle et ses trois petites recrues. La brune partait et les recrues n'en était plus... La requête fut écoutée et saluée d'un éclat de rire.
Bien sur que vous pouvez la garder, j'ai du empêcher le cuistot de la découper en rondelles, il devenait fou à force de l'entendre bêler. Et j'ai moi aussi une requête à vous faire... Restez Aleen, la caserne a bien plus besoin de vous que de moi. Gardez la chèvre et faites en la coqueluche, la mascotte de cette caserne !

Clin d'œil discret à Ben, salut de la tête à Invocud. Les mâchoires furent serrées en l'écoutant, rien n'était facile en cette heure.
Je vais vous expliquer Invocud, j'attends juste qu'il y ait plus de monde.

Puis sa barbière préférée, la seule et unique peut être, mais tellement passionnée et passionnante.
Hiancy, bonjour. Se mordre la langue, ne pas craquer...

Schum-Schum tu es venu ! Ça me fait super hyper plaisir !

Mordillage de langue cette fois pour ne pas exploser de rire. Les barres chauffées à blanc t'attendent pour un dernier tcheque heupe Glak !

Salut d'un grand sourire à Alexie et Confucius, ainsi qu'à Fenech quand elle entra.

Puis le discours du Capitaine... Difficile de repartir d'un note joyeuse après ça.

Rod lui arracha son plus beau sourire...Zut, pourquoi on s'attache si facilement à tous ces soldats ?
On cache sa gêne et on se lance ma poulette...


Bonjour à tous, et merci d'être venus.
Comme le Capitaine, je suis venue vous dire au revoir. Pas adieux, c'est trop définitif et bien trop triste.

J'ai accepté ce poste quelques jours après mon remplacement au conseil d'un de mes prédécesseurs. N'étant pas militaire, j'ai du me faire très vite à la vie martiale et aux rituels de la caserne. Ce que je fis de mon mieux.

Le monde que j'ai rencontré était en apparence froid et presque sans la camaraderie que l'on m'avait souvent vantée. Néanmoins, certains soldats se battaient pour faire honneur à leur garnison et à l'armée du Périgord et de l'Angoumois. C'est cette étincelle qui m'a plu et que j'ai tenté de sauvegarder, d'attiser et de faire grandir. Je l'ai découverte dans chacun de vous, dans une mesure propre à vous même. N'oubliez pas que la caserne n'est rien sans vous ! Et qu'elle ne se limite pas au train train quotidien.


Elle aurait voulu, elle aurait aimé leur dire un mot personnel à chacun. a la place, elle embrassa la pièce du regard, confiante en leur capacité.

Si je pars maintenant, ce n'est pas à cause de vous, au contraire si j'avais pu rester je l'aurais fait. Mais la place de Connétable va de paire avec celle de conseiller comtal au château, et je me suis brûlée et fatiguée pendant ce mandat.
Je vous demande seulement de faire un bon accueil à mon successeur et d'être indulgent avec lui.


Les mots tant attendus...

Qu'on ripaille et festoie !

Surprise et amusée à la fois, elle se laissa attraper par Groch et rit de sa témérité.

Puis elle se rendit les voir un par un.
Aleen en premier, car la première elle l'avait soutenue.

Aleen, vous m'avez rendu le meilleur questionnaire qui soit. Mais en dehors de ça, vous avez été la meilleure recrue et le meilleur soutien qu'on puisse espérer... Gardez vos espoirs, ne démissionnez pas. Un sourire humide de quelques larmes aux yeux accompagna les galons qu'elle lui tendit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vinou

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 578

MessageSujet: Re: Remise de galons, adieux de la Connétable.   Dim 6 Fév - 17:23

Aleen a écrit:
c'est les larmes aux yeux qu'Aleen vit s'approcher la Connétable Gadzelle, elle se mit au garde à vous oui elle allait la regretter, regretter sa fougue, sa gentillesse, son humour, et son grand professionnalisme !

Elle se tint très droite, pendant que la jeune femme lui épingla ses nouveaux galons et plongea son regard dans le sien.

C'est moi qui vous remercie, vous m'avez fait confiance, je vais vous regretter, elle sourit et... si vous nous y autorisez nous allons appeler la chèvre LAGADZEU, ne le prenez surtout pas mal !


Gadzelle alla vers une autre recrue, Aleen se dirigea vers le Capitaine, elle se souvenait de leur conversation sous la tente de recrutement, de ses hésitations à rejoindre les rangs, se mit au garde à vous

Mes respects Capitaine, j'ai été fière de servir sous vos ordres, nous ne nous connaissons pas beaucoup, mais sachez que je vous apprécie et vous souhaite sincèrement une bonne réussite dans vos futures entreprises

Gadzelle a écrit:
Comment ne pas rire après ça ?
Je vous autorise pour la chèvre, et je ne le prends pas mal, au contraire !

Ensuite, Goddefroy.
Goddefroy, mon pétrocorien, mon marqueur de soule, mon ami. N'oublie pas ton altruisme et surtout, ne te rebiffe pas quand on essaie de canaliser ta fougue. Voici tes nouveaux galons...

Épinglage en règle.
On se reverra tous les jours à Périgueux de toute façon.

ElainedeTroy a écrit:
Elayne pénétra dans la salle suite au message qu'elle avait reçu. Beaucoup de monde venu rendre hommage à la Connétable. Elle salua d'un sourire ou d'une parole les personnes qu'elle croisait en s'approchant de Gadzelle. Elle attendit qu'elle fût seule pour lui parler à son tour.

- Ma Dame, permettez-moi de vous féliciter et vous remercier à mon tour pour tout le travail que vous avez accompli pour le Périgord-Angoumois. Nous allons tous vous regretter. Mais je suis certaine que vous ne pourrez pas longtemps vous passer d'aider notre beau Comté. Croyez-en mon expérience !

Elle eut un petit rire de connivence. Elle la prit dans les bras et l'embrassa.

- Je vous souhaite bonne continuation, Dame Gadzelle. Pardonnez-moi de ne pas rester plus longtemps à votre petite fête. Mes obligations, vous comprenez. Mais nous nous retrouverons bientôt.

Elle lui sourit et s'en retourna à Périgueux.


Hector_ a écrit:
Hector était à la bourre, comme toujours. Il se prenait pour le meilleur soldat sur un champs de bataille, mais ce qui est sur, c'est que c'était bien loin d'être la cas dans la vie en communauté au sein de la caserne. Il avait reçu le petit mot de Gadzelle. Il avait connu de bons officiers et de moins bons. Jusqu'à peu, il pouvait citer deux excellents. Dorénavant, il en citera trois. Sauf qu'il ne lui dira pas en face, les compliments, ce n'était pas du tout son truc, fallait quand même pas passer pour un fayot !

Il déboula dans la salle, se stoppant net face aux gens qui le regardaient rentrer comme un ours. Un peu gêné, il répondit d'un sourire un peu bête.


Bonjour, je suis le nouveau capitaine. Gardes à vous !

Genre il avait l'allure d'un capitaine...du haut de ses 19 ans et de son comportement nonchalant. Les gens le regardaient d'une manière encore plus suspecte. Encore plus mal à l'aise, il tira sur son bandana rouge comme s'il avait un peu chaud. Il avait dans les mains un tissu rouge contenant quelque-chose.

Il salua d'un signe de tête chaque personne regardée avant de se diriger vers Gadzelle.


Tiens, c'est pour toi. Euh pour vous connétable. De la part de toutes les recrues qui ont suivi l'instruction.

C'était en fait une dague et son fourreau qui étaient enveloppés dans ce fameux tissu rouge

Gadzelle a écrit:
La brune allait passer à la recrue suivante quand Elayne vint devant elle. Le genou tremblant, son premier réflexe avait été de se mettre à genoux devant elle, la brune écouta ce qu'elle avait à lui dire. Certes la Dame était Comtesse, mais elle était encore Connétable pour quelques heures.
Elle fut beaucoup plus touchée qu'elle n'osa le montrer, et son sourire complice admettait qu'Elayne pouvait bien avoir raison sur son retour dans la gestion du Comté... mais pas pour tout de suite.

A très bientôt Dame, merci beaucoup d'être venue.

Reprenant contenance, Gadzelle chercha des yeux la future personne à tyranniser d'un mot d'adieu quand ce fut Hector lui même, celui qui lui avait donné le plus de mal pour l'entretien, qui se présenta devant elle.

Sans encore regarder ce que contenait le tissu rouge qu'elle prit dans ses mains, la Connétable le regarda longuement sans rien dire. Puis...


Hector... Ton entrée dans notre caserne aura été discutée et débattue, un peu ici, beaucoup en privé. Accointances... Tu n'aimes pas ce mot n'est-ce pas ?
Continue, soldat, continue à tout faire pour devenir le soldat d'exception que tu aspires à devenir, tu as tout en toi pour l'être. Tant que ton cœur est droit, on se fout de tes relations.


Enfin elle baissa les yeux sur le dais qu'elle avait en main et dégagea à la vue de tous l'objet qui s'y trouvait. La dague fut tirée du fourreau, le fil estimé sur la chair de son pouce. Tranchant. Effilée. Sobre et délicate. Magnifique.
Certainement qu'avec Goddefroy dans leurs rangs ils devaient savoir qu'elle avait un penchant pour cette arme, le tisserand lui ayant confectionné des bretelles en cuir pour qu'elle puisse en porter toujours deux sur elle, sous sa chemise.

Les yeux brillants d'une joie non contenue, les fossettes creuses d'un sourire heureux, la bouche sèche ne put que murmurer un ...
Merci !... sincère.

Les galons furent sortis de la boîte et mis en place sur Hector.
Le prochain ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vinou

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 578

MessageSujet: Re: Remise de galons, adieux de la Connétable.   Dim 6 Fév - 17:27

Pattricia a écrit:
Elle avait eu le temps de filer aux étuves, pas question de se présenter devant le Cap et le Connétable dans cet état. Espérant que la jeune garde de la grille, Aleen, n'avait pas cafté, la Vindicative entrouvre la porte de la taverne, enfin du réfectoire... Oki je vois... Duchesse a rassemblé un paquet de fans et j'arrive à temps à priori, aucun des trois grands picolos du PA n'a encore tout bu. Vérifiant néanmoins sa pensée en reluquant Optat, Glack et Groch, et les tables bien achalandées, couvertes de victuailles et de tonneaux, la jeune femme se rassérène. Allez, tu vas pas rester dans l'entrebâillement de la porte jusqu'à la fin de tes jours ! Pis ma tenue de cuir laissée dans mes quartiers au SPEC masquera au mieux les dégâts ça va me rembourrer !

Après s'être pincé les joues histoire d'avoir quelques couleurs, Pat pousse complètement la porte et plisse les yeux pour repérer les filles. Ne voulant se laisser distraire, elle ne regarde qu'elles et file directement dans leur direction. Petit toussotement, juste histoire d'avoir une voix en forme et grand sourire. Merdouille j'aurais dû prendre un coup de poire avant d'entrer, rien de tel pour se chauffer la voix, quelle buse ! J'ai vraiment perdu tous mes bons réflexes pffffff (donc toussotement disais-je...)

- Salut les filles, oups pardon... Salut réglementaire, claquement des bottes. Si j'en fais trop vont êtres suspicieuses ces deux là. (petit moment de sollitude...) Capitaine... Connétable... Lieutenant Pattricia au rapport ! Naan tu pouffes pas, tu te dandines pas, vont croire que tu veux aller aux latrines, regard suppliant vers Duchesse en code Aristoch "genre file-moi vite à boire ou je réponds plus de rien" et sourire innocent de surcroit, qui sera aussi crédible que tous ceux qu'elle avait appris à sourire...

Gadzelle a écrit:
Gadz en était à remercier Confucius...

Confucius, voici vos galons. Bravo pour votre questionnaire réussi, vous avez remarquablement suivi la formation pour un vrai bleu de la vie martiale.
Je suis fière de vos états de service à Périgueux, et pour qui connaît l'attachement à ma ville, peut mesurer la profondeur de mes remerciements.


Quand une voix se fit entendre...

Capitaine... Connétable... Lieutenant Pattricia au rapport !

Clignement des yeux... La buse l'avait dite de retour mais... Si vite, déjà, pour de vrai ?

Paaaaat ! Elle retint au dernier moment les gestes trop familiers qui lui étaient venus.
Tu es là pour mon départ ! Je suis très heureuse de te revoir, tu ... tu ... zut, il lui fallait deux chopes pleines ou elle aurait droit au soupir patochien. Aussitôt demandé, aussitôt servie, l'art d'être dans la hiérarchie.
Tiens, prends une chope et raconte moi ton voyage ! Inspection en règle de l'aspect de la fille prodigue. Et mange quelque chose, tu vas t'envoler aux premières embrassades de Glak sinon.

Confucius a écrit:
La connétable vint accrocher les galons sur l'uniforme de Confucius. Ils lui allaient merveilleusement bien. Confucius était très content et heureux d'avoir réussi la formation.

Bravo pour votre questionnaire réussi, vous avez remarquablement suivi la formation pour un vrai bleu de la vie martiale.
Je suis fière de vos états de service à Périgueux, et pour qui connaît l'attachement à ma ville, peut mesurer la profondeur de mes remerciements.


Cela lui allait droit au coeur.

Merci Connestable, ne vous inquiétez pas, la ville est entre de bonnes mains et nous nous y croiserons souvent. Profitez bien de votre retraite.

groch a écrit:
Groch vit approcher.....non une revenante?

Pat? non d'un p'tit bouc tacheté!! quel plaisir de te revoir ici. Attrapant une chope au passage et quelques petits fours

Quelles nouvelles? Nous t'avons manqué au moins. J'espère que Glak, Optat et moi même n'étions pas au centre de tes pensées et que tu voulais revoir tes 3 vieux

Pattricia a écrit:
Y'a quand même un truc qui est chouette quand vous rentrez chez vous, c'est que vous tombez sur des gens qui vous connaissent tout de même un peu. La Vindicative n'a pas le temps de répondre, qu'elle se retrouve avec deux chopes à la main, deux interlocuteurs et une énooorme envie de picoler avant toute chose. Ce qu'il y a de bien quand vous rentrez chez vous c'est que y'a pas de gène, et donc rien de plus simple que de lever la chope en direction des deux interlocuteurs, de boire quelques gorgées de bière qui n'en finissent plus et d'avoir un claquement de langue satisfait.

-Tiens, prends une chope et raconte moi ton voyage ! Et mange quelque chose, tu vas t'envoler aux premières embrassades de Glak sinon.
- Quelles nouvelles? Nous t'avons manqué au moins. J'espère que Glak, Optat et moi même n'étions pas au centre de tes pensées et que tu voulais revoir tes 3 vieux


(Arrêt sur image, passage devant les yeux de mecs virils en tutu rose, secouage de tête et reviendage au présent...)

Flot de parole, beaucoup de personnes présentes, brouhaha incessant et essayage de ne pas perdre pied. Faut juste se rendre compte qu'avec deux chopes dans les mains, manger allait devenir un problème, rendre les accolades aussi et y'avait risque de casse et pour une Aristoch, cassage de chope de bière, impossible !!!
Alors, avec toute la souplesse dont elle est capable, elle s'approche d'une table, pose ses chopes, évite de justesse les bourrades viriles qui pourraient avoir des conséquences dramatique, prend la main de Duchesse et la serre fort, balance un clin d'œil à Groch et lui pique son assiette de petits fours comme si elle avait pas bouffé depuis des mois.


- J'suis contente d'être rentrée, et oui Gadz j'voulais vous dire au revoir à toi et à Vinou avant que vous soyez obligées de quitter la caserne.
Quant à toi Groch, dire que tu m'as manqué... J'parlerai qu'en présence de mon avocat...
Pour le reste, ben c'est pas trop l'endroit et le moment d'en parler Duchesse, tu sais la guerre, tout ça...


Haussement d'épaules, et récupération d'une de ses chopes pour faire glisser l'assiette de petits-fours qu'elle vient de s'enfiler.

Virginia_ a écrit:
Elle était en retrait, presque déjà plus présente, ailleurs, où, elle ne le savait pas. Son corps était là mais son esprit ... il aspirait au calme, à la tranquillité et au repos. Des mois de travail acharné même si certains ne voyaient pas ce qui avait été fait l'avait laissé comme vidée de sa substance, une coquille vide, voilà ce qu'elle se sentait. Ne rien laisser paraitre, faire comme si tout allait bien, elle se le répétait sans cesse pour garder bonne figure.

Elle reprit ses esprits lorsqu'on l'attrapa par le cou pour lui faire un baiser. Lorsqu'elle reconnu l'homme, elle ne put s'empêcher de rougir. Pour se donner une contenance, elle se concentra sur la remise des galons, elle salua lorsqu'il fallait saluer, souriait pour garder une contenance et attendait de pouvoir faire la fête.

Soudain, elle écarquilla les yeux, elle venait de voir une revenante mais une revenante en pleine forme ou presque. Son sourire s'élargit et elle s'avança vers la nouvelle venue, elle observa avec un brin d'admiration la manœuvre des chopes avant de la prendre dans les bras tout en faisant attention à sa bière, lui faire un gros bisou sur la joue et lui chuchoter :


Ce que tu as pu me manquer !

blackmanga a écrit:
Blackmanga arriva dans la salle lui qui n'aimait pas les adieux !!
Il avait le visage triste mais essayait de contenir ses larmes!!


Ce fut un plaisir de servir sous vos ordres!! lança t il a Gadzelle avant de filer vers une place libre.

Ce jour fait partit de ces jours ou l'on peut se souler sans reproche se dit -t il drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Remise de galons, adieux de la Connétable.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Remise de galons, adieux de la Connétable.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Armée / Sécurité] le Connétable
» LIVRE IX – DE L’ARMEE (09/09/1455)
» Charte de l'Ost Mainois (21 avril 1458) [Abrogée]
» remise en vente des maisons abandonnees
» les debut de ma table de jeu .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Griffes de l Occident :: HRP :: RRs ...-
Sauter vers: